Actualités

Ateliers 1er semestre 2018

Cliquez pour visualiser le programme de nos...

Lire la suite

Image

Journée Mondiale de Lutte contre le Sida

Avec le Collectif des Associations de Lutte...

Lire la suite

Image

SIDACTION - SAMEDI 24 MARS 2018

  A l’occasion du SIDACTION 2018, le...

Lire la suite

Plus d'articles...

Infos pratiques

 

Réseau Ville Hôpital HEPSILO

Grand Espace de Santé

1 Rue Porte Madeleine

BP 2439

45032 ORLEANS CEDEX 1

 

tél. :  02 38 61 33 42

fax :  02 76 34 16 38

 

Horaires d'ouverture

Ouvert du lundi au jeudi :

de 9h à 12h30 et de 14h à 17h

Le vendredi de 9h à 12h30

 

Accès :  anciennes urgences pédiatriques

Parkings les plus proches :

Chats Ferrés et le Baron

Arrêt TRAM B : Croix Morin

Accueil Fiches santé Je sais ce que sont les maladies opportunistes
Je sais ce que sont les maladies opportunistes
Au cours de l’infection au VIH (virus de l’immunodéficience humaine), et au fur et à mesure que les défenses immunitaires de l’organisme s’affaiblissent, d’autres infections peuvent apparaître, en particulier celles qu’on appelle « opportunistes ». Définition des maladies dites « opportunistes ».  

 

Qu'est-ce qu'une infection « opportuniste » ?

C'est une infection due à un micro-organisme naturellement présent dans le corps humain : sur la peau, dans la bouche, les intestins ou encore dans le cerveau. Normalement, il ne présente aucun risque pour votre organisme.

Il ne devient dangereux et susceptible d'entraîner une maladie qu'à la suite d'un déficit immunitaire.

Les infections opportunistes les plus fréquentes au cours de l'infection par le VIH sont :

  • La pneumocystose pulmonaire qui touche les poumons.
  • La tuberculose qui peut atteindre les poumons, mais aussi d'autres organes.
  • Les candidoses qui touchent particulièrement les muqueuses : cavité buccale, la muqueuse vaginale et l'oesophage.
  • La toxoplasmose qui touche le cerveau, les yeux, le coeur.
  • Les infections à cytomégalovirus (CMV) qui peuvent toucher les yeux, le système digestif, le système nerveux ou les poumons.

Elles signifient le passage au stade SIDA (syndrome de l'immunodéficience acquise).

 

Comment éviter ces infections compliquant l'infection au VIH ?

En débutant un traitement antirétroviral, alors que vos défenses sont encore correctes (aux alentours de 350 CD4 par mm3).

En débutant une prophylaxie en même temps que le traitement antirétroviral, si celui-ci a été instauré à moins de 200 CD4 par mm3.

Le meilleur moyen est de restaurer les défenses immunitaires (avant qu'elles ne soient trop affaiblies), en débutant un traitement anti-VIH.

Si le taux de CD4 est inférieur à 200/mm³, il faut rapidement débuter le traitement.

Bon à savoir

Certaines vaccinations sont recommandées. Elles seront discutées avec votre équipe médicale et elles ne seront effectuées que si votre immunité est correcte, donc si le taux de CD4 est supérieur à 350 CD4 par mm3.

Si vous êtes traité pour une infection opportuniste et qu'il n'y a pas encore de traitement antirétroviral, celui-ci sera initié en décalé : mis trop tôt, il pourrait en effet majorer l'infection opportuniste. Cela sera décidé par l'équipe soignante.

 

agence web : youneed